Oubliez le Père-Lachaise, voici le plus vieux cimetière pour chiens

Description rapide

Ci-gisent Rintintin, chien de cinéma, et Clément, ex-compagnon de Michel Houellebecq. Dans une île sur la Seine, ce cimetière pour animaux édifié en 1899 accueille quelques toutous célèbres. Mais pas seulement…



Cimetière chiens

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Détails

Bercés par les flots, Bouboule, Minouche et un certain nombre de Rouky reposent en paix. Depuis 1899, à Asnières-sur-Seine, le cimetière des chiens accueille les toutous tant aimés pour leur ultime voyage. Pour le visiter, il faut rejoindre l’ancienne île des Ravageurs (ex-petite île de la Seine rattachée au quai lors du prolongement de la ligne 13 du métro) et franchir une façade Art nouveau réalisée par l’architecte parisien Eugène Petit. On découvre alors de jolies allées arborées, nichées — puisqu’on parle de chiens… — entre la Seine et la ville, là même où les impressionnistes aimaient passer leur dimanche au XIXe siècle.

 

Sur les tombes, de drôles d’objets rappellent le souvenir des locataires : bâtons usés, balles de tennis mâchées… Partout, les déclarations expriment l’amour de leurs maîtres : « Tu as remplacé l’enfant que je n’ai jamais eu. » « Ta présence m’a aidée à vivre. » Quelques occupants célèbres rythment la visite : Rintintin, star du cinéma, repose ici, tout comme Dick, chien des tranchées de la Première Guerre mondiale, ou encore Clément, compagnon de Michel Houellebecq, disparu en 2011.

 

Non loin de là, c’est une statue de cheval qui accueille le promeneur dans la cour du château d’Asnières. Méconnu, le bâtiment a été érigé sous Louis XV pour un certain marquis de Voyer. Jacques Hardouin-Mansart, dont le grand-père fut architecte du château de Versailles, en a supervisé la construction. A travers ses tapisseries, ses ferronneries et son sol en dalles de pierre, l’édifice témoigne du style rocaille, en vogue au milieu du XVIIIe. Anecdote amusante, le château a été reproduit à l’identique aux Etats-Unis, en 1901, pour un magnat du charbon, à Newport.

 

Tout près, la gare des Carbonnets, rebaptisée gare Lisch, du nom de son architecte Juste Lisch, mérite le coup d’œil. Implantée sur le Champ-de-Mars pour l’Expo universelle de 1878, elle fut démontée et reconstruite à Asnières à la frontière avec Bois-Colombes, dont elle servit de gare électrique jusqu’en 1935. Hélas à l’abandon, le bâtiment de la SNCF, pourtant remarquable, tombe en ruine sous les yeux des milliers de passagers du Transilien qui empruntent chaque jour ce tronçon pour rejoindre Saint-Lazare. Et ce malgré son inscription à l’Inventaire des monuments historiques et la mobilisation d’associations locales, qui n’ont à ce jour pas abouti.

 

Y aller

En Transilien, lignes L et J, arrêt Asnières-sur-Seine. En métro via la ligne 13, arrêt Gabriel-Péri.


Visiter

Cimetière des chiens, 4, pont de Clichy, 92 Asnières | 01 40 86 21 11 | Du mar. au dim. 10h-18h 0-3,50 €.
Château d’Asnières-sur-Seine, 89, rue du Château | 01 41 11 17 76 | Le premier dimanche du mois, 14h-18h.
Visite guidée 15h. inscription tourisme@mairieasnieres.fr | Entrée libre.


Manger

Rosa Bonheur à l’Ouest, 20, quai du Docteur-Dervaux | rosabonheur.fr/rosa-a-louest | Du mer. au sam. 12h-23h45, dim. 12h-21h | Huîtres (le dim. 10 € les 6) et pizzas sur les bords de Seine (9,50-14,50 €). Jeux de société, pétanque et jeux pour enfants | Quirky Coffee Shop, 35, rue Gallieni | 01 40 86 59 30 | Du mar. au dim. | Salades, quiches, gâteaux, 14,90-16,90 ; brunch le dimanche, 21-23 €.


Faire

Vingt-neuf bornes sont posées dans les rues pour découvrir Asnières. Parcours impressionniste proposé.
Plans à télécharger sur asnieres-sur-seine.fr

 

Article issu de : https://www.telerama.fr/sortir/oubliez-le-pere-lachaise,-voici-le-plus-vieux-cimetiere-pour-chiens,-a-cote-de-paris,n5708334.php?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1530262992

Mots clés du produit

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.