Congés : en 2018, on pourra faire cinq ponts

Description rapide

Par rapport à 2017, le calendrier peut paraître moins favorable en termes de congés.


C'est pourtant la première fois depuis quatre ans qu'on va pouvoir faire autant de ponts.

Congés : en 2018, on pourra faire cinq ponts

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

Détails

Avouez-le,les congés de Noël et du Nouvel An vous ont juste donné l'envie... d'en poser d'autres. Ne vous en privez pas : à condition de savoir anticiper et de poser des jours de farniente aux dates stratégiques pour s'ouvrir la possibilité, si ce n'est d'une île, au moins de ponts, le calendrier 2018 réserve quelques bonnes surprises. Voici ce qu'il faut garder en tête avant de cocher son agenda et de rêver aux vacances.

 

Plus que deux week-ends de trois jours.Cette année sera moins faste en week-ends de trois jours que 2017, particulièrement opulente en la matière : ces douze derniers mois, les Français ont profité de pas moins de six fins de semaines de trois jours, à Pâques et à la Pentecôte bien sûr, mais aussi pour le 1er Mai, le 8 Mai, le 14 Juillet et Noël ! En 2018, la voilure se réduit par deux : il n'y a que trois week-ends XL, dont un (celui du 1er janvier) déjà derrière nous. Suivront en mars le lundi de Pâques et en mai celui de la Pentecôte.

 

Deux jours à l'eau.Las, sur les onze jours fériés du calendrier, nous allons en perdre deux cette année : la Fête nationale du 14 Juillet tombe un samedi, et la commémoration de l'armistice de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre, sera un dimanche. En 2017 aussi, nous avions dû renoncer à deux grasses matinées et, en 2016, trois jours chômés tombaient un dimanche : le 1er Mai, le 8 Mai et Noël.

 

Des ponts possibles. C'est la première fois depuis quatre ans qu'autant d'opportunités de ponts s'ouvrent dans le calendrier. L'an dernier, seul le 15 août, tombé un mardi, avait permis à des milliers de Français de s'offrir un week-end de quatre jours, en plus de l'habituel jeudi de l'Ascension. Cette année, le 1er Mai et le 8 Mai tombent des mardis, la Toussaint un jeudi et Noël un mardi. Et en jetant un rapide coup d'oeil à 2019, on s'aperçoit aussi que le 1er janvier 2019 sera un mardi. N'en jetez plus ! En posant un congé le 31 décembre prochain, l'année s'achèvera donc comme elle vient de commencer : sur un long week-end.

 

Une fausse semaine en mai.Mais la principale particularité de cette nouvelle année se cache la deuxième semaine de mai, coupée par deux jours fériés, le mardi 8 mai et le jeudi de l'Ascension, le 10 mai. La belle affaire a tourné au casse-tête dans l'Education nationale : cette semaine-là devait être celle de la rentrée des vacances de printemps pour les écoliers, collégiens et lycéens de la zone B (Caen, Nantes, Orléans-Tours, Rennes et Rouen). Pour éviter que les enfants passent presque trois semaines loin de leurs cahiers, cinq des douze académies de la zone ont décidé de décaler d'une semaine les vacances scolaires. A Caen, Nantes, Orléans-Tours, Rennes et Rouen, les vacances se dérouleront donc du mercredi 25 avril 2018 au lundi 14 mai au lieu du 21 avril au 7 mai initialement prévus. Pour les autres, cette semaine « à trou » pourra faire office de respiration bienvenue au milieu d'un long troisième trimestre.

 

Article issu du site : http://www.leparisien.fr/societe/conges-en-2018-on-pourra-faire-cinq-ponts-04-01-2018-7482357.php

Mots clés du produit

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.